La boulimie

La boulimie - Comment diagnostiquer, se soigner et conséquences

La boulimie est un trouble du comportement alimentaire et fait partie des troubles de conduites alimentaires, elle est caractérisée par une prise compulsive de nourritures en quantités importantes avec des comportements compensatoires de type vomissements, prise de laxatifs ou pratique excessive du sport.

La boulimie qu’est ce que c’est ?

La boulimie est une maladie des troubles des conduites alimentaires ( TCA ), elle donne lieu à des pulsions alimentaires en quantité importante, c’est à dire une consommation anormalement excessive de nourriture suivi par des comportements compensatoires, souvent des vomissements et des prises de laxatif, dans de rare cas une pratique excessive de sport. Contrairement à l’hyperphagie boulimique, elle donne toujours lieu à des comportements associés de vomissements ou prise de laxatifs, c’est d’ailleurs la seule différence entre les deux pathologies.

La boulimie entraîne rarement une prise de poids grâce aux comportements compensatoires ce qui la rend plus difficile à diagnostiquer.

Les compensations sont là pour permettre de maigrir ou d’éviter de prendre du poids.

Les causes de la boulimie

Il existe de nombreuses causes de la survenue de la boulimie, les facteurs familiaux, environnementaux ou encore émotionnels sont principalement responsable toutefois dans certains cas un traumatisme passé ou un facteur génétique peuvent être les déclencheurs de la maladie.

La boulimie

Qui peut souffrir de boulimie ?

En France la boulimie touche environ 1,5% des jeunes de 10 à 20 ans et trois personnes sur quatre est une femme.

Il est important de préciser que ces chiffres sont probablement sous estimé car il s’agit du trouble du comportement alimentaire le moins visible et pour lequel la plupart des personnes atteintes n’en parle pas. La plupart des personnes qui souffrent de boulimie consultent pour du surpoids et n’évoquent pas le trouble des conduites alimentaires.

Les personnes présentant des troubles psychiques comme l’hyperactivité, la bipolarité, des états dépressifs, sont plus à risque pour la boulimie.

Les perfectionnistes ou encore les personnes souffrant d’une estime de soi dégradée sont fréquentes dans les patients souffrant de boulimie.

Les facteurs sociaux et familiaux sont à prendre en considération dans la survenue de la boulimie.

Contrairement à l’anorexie mentale, il n’a pas été mis en évidence un trouble psychique spécifique, la population souffrant de boulimie est hétéroclite.

Les femmes étant davantage touchées par ce trouble du comportement alimentaire, les professionnels de santé sont davantage attentifs à cette population, ce qui rend plus difficile la détection chez les hommes. Toutefois le pic de survenue des crises de boulimie se situe la plupart du temps entre 18 et 21 ans, une attention particulière doit être portée à ces individus.

Les conséquences de la boulimie sur la santé

La boulimie contrairement à l’hyperphagie boulimique donne lieu que dans de très rare cas à une prise de poids.

La liste des problèmes de santé de la boulimie est assez vaste, voici une liste non exhaustive des problèmes de santé associé à la boulimie :

  • Trouble du sommeil
  • Problème dentaire grave
  • Cancer
  • Hypertension artérielle
  • Problème cardiaque
  • Dépression sévère

Les symptômes de la boulimie

Les principaux symptômes des personnes boulimiques sont des crises de prise de nourriture excessive, se présentant sous forme de compulsion intense. Souvent les boulimiques anticipent les crises et prévoient à l’avance des quantités de nourriture suffisante pour que la crise soit satisfaisante.

Des traces de lésions sur les mains font partie des symptômes, elles sont la conséquence d’une action mécanique pour se faire vomir.

Une personne passant d’une période de jeûne à une consommation excessive d’aliments est également à surveiller.

La pratique du sport intensive malgré une consommation excessive d’aliments peut également être boulimique, afin de maigrir d’une partie du corps spécifique.

La prise de laxatif ou de diurétique suivant une consommation excessive d’aliments est considérée comme symptomatique de la boulimie.

Fréquemment les crises peuvent être déclenchées par des évènements donnant lieu à des états émotionnels de type anxiété, peur, stress intense.

Une personne boulimique doit être plus prudente lors du décès d’un proche, d’un changement professionnel, ou tous changements se présentant dans sa vie car ils peuvent être des facteurs déclencheurs fort de crises boulimiques.

Les risques sur la santé de la boulimie

Comme précisé plus haut, les risques sur la santé de souffrir de boulimie sont importants. Dans de rares cas une hospitalisation peut être envisagée car des problèmes cardiovasculaires peuvent survenir et mettre en danger vital la personne souffrant de boulimie.

Bien évidemment les risques sur la santé de la boulimie sont moins importants que ceux de l’anorexie.

Traitements de la boulimie

Pour mettre fin à la boulimie il est important d’en parler, il s’agit d’une pathologie solitaire, la plupart des personnes boulimiques restent dans le silence face à leurs troubles. 

Un accompagnement par un psychiatre est fortement conseillé et dans de rares cas une hospitalisation peut être envisagée lors de complications associées à la boulimie. Il peut parfois être décidé par les médecins une opération chirurgicale bariatrique.

En compléments d’autres thérapies peuvent être envisagées, comme l’hypnothérapie, la psychologie clinique, la sophrologie etc…

L’hypnose par exemple peut permettre de travailler sur la perception du regard sur le corps, de travailler sur l’estime de soi et libérer les traumatismes du passé, ou encore de reprendre le contrôle sur sa façon de manger.

Il est important d’envisager la thérapie comportementale qui donne d’excellents résultats pour le traitement de la boulimie.