L’anorexie mentale

L'anorexie mentale - Dangers, soins et accompagnements

L’anorexie mentale est un trouble des conduites alimentaires. Il se caractérise par une perte de poids importante et volontaire.

Il s’agit du trouble du comportement alimentaire qui présente le plus faible taux de guérison du fait de son origine multifactorielle et souvent dépendant de d’autres pathologies.

L’anorexie mentale c’est quoi ?

L’anorexie mentale, comme la boulimie ou l’hyperphagie boulimique, est un trouble des conduites alimentaires, c’est-à -dire que les comportements alimentaires sont différents de ceux vivant dans l’environnement de la personne présentant le trouble.

L’anorexie mentale est caractérisée par une restriction importante de l’alimentation entraînant une perte de poids conséquente, entraînant un plaisir de maigrir, voire une recherche de maigreur extrême. 

L’anorexie mentale est souvent associée à une pathologie de type dysmorphophobie, c’est-à -dire une perception déformée de son apparence physique. La personne souffrant du trouble perçoit et voit son corps plus gros qu’il ne l’est réellement.

Les causes de l’anorexie mentale

Il existe aujourd’hui des études à travers le monde démontrant que le facteur génétique est important dans l’anorexie mentale.

Les deux facteurs principaux restant les facteurs psychologiques et familiaux.

Il existe de nombreux autres facteurs des causes de l’anorexie mentale comme les facteurs sociétaux, traumatiques etc…

Les causes étant extrêmement variées il est difficile aujourd’hui de dire avec certitudes qu’une personne souffrant d’anorexie mentale à tel ou tel point de départ du trouble alimentaire.

anorexie mentale

Qui peut souffrir d’anorexie mentale ?

L’anorexie mentale est une maladie/pathologie, rare, elle ne touche que 0,8 à 1,3 % des femmes contre seulement 0,1 à 0,2% des hommes.

La période d’apparition de l’anorexie mentale la plus répandue est entre 13 et 17 ans.

Il arrive toutefois dans de rares cas que le trouble se manifeste plus tôt à l’enfance voir plus tard à l’âge adulte.

De manière extrêmement exceptionnelle, certains nourrissons peuvent présenter des troubles des conduites alimentaires.

Les personnes présentant des troubles psychiques comme la bipolarité ou dépression chronique présentent des risques élevés de présenter des troubles de la conduite alimentaire.

L’anorexie touche tout type de population, quelque soit la catégorie socioculturelle.

Les conséquences de l’anorexie mentale sur la santé

Les conséquences sur la santé sont assez grave, puisque 87% des patients souffrant d’anorexie, présentent les problèmes de santé suivants :

  • Problèmes cardiovasculaire
  • Baisse du rythme cardiaque
  • Troubles du rythme cardiaque
  • Chutes de tension
  • Stérilité
  • Anémie
  • Leucopénie
  • Thrombopénie
  • Cholestérol
  • Problèmes rénaux
  • Problèmes hépatiques

Les patientes souffrant d’anorexie mentale souffrent également d’aménorrhée, c’est -à -dire une absence de règles, dans quasiment 90% des cas.

Les symptômes de l’anorexie mentale

Le symptôme principal pouvant alerter, c’est une perte de poids importante, il est rare que les patients souffrant d’anorexie ne présentent pas de signes de maigreur importants.

Une personne ne s’alimentant qu’en sélectionnant des aliments, ou en parlant d’aliments interdits, doit être observée avec attention, ce sont des signes pouvant entraîner une anorexie.

Les personnes faisant du sport à l’excès dans l’objectif de maigrir, alors qu’elles sont déjà minces, doivent être également surveiller.

Il est difficile de déceler les signes de l’anorexie mentale la plupart du temps au début de la survenue du trouble, c’est toute la difficulté d’accompagnement des personnes anorexiques.

Les risques sur la santé de l’anorexie mentale

Le risque principale de l’anorexie mentale sur la santé des patients est la mort, en effet il est aujourd’hui encore fréquent, que l’anorexie entraîne un décès prématuré.

Comme pour la boulimie de nombreux risques sont présents pour les patients souffrant d’anorexie mentale, comme des problématiques cardiovasculaires, des cancers, des problématiques dentaires graves etc…

Traitements de l’anorexie mentale

Le principal traitement de l’anorexie mentale est l’hospitalisation. En effet, il faut d’abord faire reprendre des comportements alimentaires normaux, c’est-à -dire une alimentation variée et en quantité suffisante.

Souvent il est même vital de faire reprendre du poids aux patients atteints d’anorexie mentale.

Les rechutes sont extrêmement fréquentes chez les patients souffrant d’anorexie, environ 55% des patients rechutes dans les 18 mois.

La thérapie cognitivo-comportementale, la thérapie familiale ou encore les thérapies brèves comme l’hypnose, présentent toutes un intérêt pour l’accompagnement d’un patient anorexique.

Aucune thérapie n’a démontré une efficacité plus grande qu’une autre, elles sont toutes aujourd’hui envisageable pour soigner l’anorexie mentale.